Hacker : quand Michael Mann nous ouvre les yeux…

Après Heat, Collatéral ou encore Révélations le réalisateur Michael Mann a présenté Hacker : un film qui nous fait prendre conscience que notre monde peut être bouleversé en quelques clics…

Hacker : résumé

Notre monde et notre système sont interconnectés. Le problème ? Nos identités, nos vies, nos peurs, notre argent et notre sécurité sont vulnérables. Tout peut donc être pris pour cible à n’importe quel moment.

À Hong Kong, la centrale nucléaire de Chai Wan a été hackée. Un malware (logiciel malveillant), sous la forme d’un outil d’administration à distance (Remote Access Tool), a ouvert la porte à un autre virus plus puissant. Celui-ci a créé la fusion du coeur du réacteur de la centrale.

Des membres de l’APL (Armée populaire de libération chinoise) chargent l’étoile montante de la cyberdéfense chinoise, Dawai Chen, de retrouver et de neutraliser l’auteur de cette attaque. Peu de temps après, le Mercantile Trade Exchange de Chicago est lui aussi hacké : créant l’inflation des prix du soja. Carol Barrett, agent du FBI, décide alors de s’allier à Chen pour mettre un terme à tout cela.

Comment parvenir à tout arrêter ?

© Universal Pictures
Affiche du film Hacker sur laquelle on peut voir le personnage principal, Nicholas Hathaway.© Universal Pictures

Pour stopper le hacker qui commet ces actes, Chen propose de contacter Nicholas Hathaway. Qui de mieux qu’un hacker pour arrêter un hacker ? Hathaway (Chris Hemsworth), personnage principal du film, purge une peine de 15 ans de prison, en Pennsylvanie, pour avoir hacké plusieurs banques.

Ce sont Dawai Chen et Nicholas Hathaway qui ont écrit le code source de l’outil d’accès à distance ayant offert une porte d’accès au hacker pour répandre son virus et commettre les attaques. C’est pourquoi, Dawai juge qu’il faut absolument demander de l’aide à Hathaway. Il est le seul à pouvoir déceler des indices sur le hacker en se baladant dans le code de cet outil.

Le seul problème : Hathaway refuse de faire profiter de ses compétences sans contre-partie. Par conséquent, il propose la chose suivante : s’il parvient à l’identification et à la capture du hacker, il est libre. En revanche, si ce n’est pas le cas, il retourne en prison.

Mon avis

Le film a reçu de nombreuses critiques négatives, et ce, notamment aux États-Unis. Cependant, je pense que ce n’est pas tout à fait juste. Il est intéressant car il nous ouvre les yeux. Il nous fait prendre conscience des risques, des problèmes et de l’impact que peut créer la mauvaise utilisation des nouvelles technologies. Aujourd’hui, le numérique est quasiment partout. Il faut donc faire attention aux usages que l’on en fait pour ne pas créer de danger ou nuir à quelqu’un/quelque chose.

Un rappel de la cybercriminalité

Désormais, tout semble pouvoir être épié ou contrôlé. On peut donc se demander s’il existe des limites. Nos données et nos espaces personnels peuvent-ils réellement être privés ? Ce film nous fait douter de tout. Pourquoi mettre des mots de passe pour protéger nos données si nous savons pertinemment que cela ne servira à rien ?

Qui nous permet de découvrir un nouveau monde

Plusieurs plans du film nous permettent de découvrir, ou redécouvrir, le monde du numérique. On y voit des autoroutes d’informations. Le réalisateur nous plonge à l’intérieur de machines et de circuits numériques.

Le but ?

  • Nous montrer l’impact que peuvent avoir quelques clics,
  • Faire prendre conscience du danger,
  • Montrer que c’est réel, etc.

Les plans réalisés en images de synthèse sont mis en avant à plusieurs moments du film : ce qui sert de rappel et crée une ambiance plutôt oppressante. On se rend vite compte que tout peut se jouer avec peu de choses et en peu de temps. On peut donc facilement perdre le contrôle. N’importe quelle chose ou personne peut devenir une cible potentielle et être visée par une attaque.

Le film en images :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La bande annonce du film :

Informations pratiques :

Dias Tavares Vanessa.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.