Susan Kare : le portrait d’une designeuse de talent

Avis à tous les Apple addicts, à ceux qui ne peuvent s’empêcher d’acheter le dernier iPhone, le dernier iPad ou même les nouveaux airpods… qui connaissent surement aussi la légende de Steve Jobs travaillant sans relâche dans un garage pour créer la marque. Et pourtant :  nous connaissons moins les autres acteurs du succès de cette entreprise.

Après Margaret Hamilton et Hedy Lamarr, nous vous parlons aujourd’hui d’une autre femme du digital. Il s’agit de Susan Kare. À l’origine diplômée d’art, la jeune femme rejoint Apple en 1982 à la demande express d’un des principaux concepteurs du Macintosh, Andy Hertzfeld. Son job ? Créer des icônes ainsi que des caractères pour Apple. Elle est donc une des rares femmes ayant tenu une place importante dans l’histoire de cette géante des GAFAs

On l’appelle “la femme qui a offert un sourire au Mac ». Au début d’Apple, elle travaillait avec du papier millimétré parce que les petits carrés lui permettaient de tout transférer sur l’ordinateur. Nous sommes donc bien loin des tablettes graphiques et autres outils ultra-perfectionnés que peuvent utiliser les graphistes en 2019.

 

             Premiers dessins de Susan Kare

Elle explique d’ailleurs :

“Les images simples peuvent communiquer avec un large public au fil du temps. La conception d’icônes est comme résoudre un casse-tête, en essayant de marier une image et une idée qui, idéalement, seront faciles à comprendre et à retenir pour les gens.”

Petite anecdote : le signe “commande” vient des campings suédois où il était utilisé pour indiquer une caractéristique intéressante. Susan Kare ne savait absolument pas à quoi ressemblait cette fonctionnalité et a donc feuilleté un dictionnaire de symbole pour trouver celle-ci. Abstrait, mais cela a plu à tout le monde.

Par la suite, elle devient la directrice artistique de chez Next, la structure que fonde Steve Job après avoir quitté Apple. Elle a également travaillé chez Microsoft, IBM et même pour Pinterest et Facebook.

À aujourd’hui 65 ans, elle a donc un parcours sans raté. Elle a même reçu la médaille AIGA pour l’ensemble de son œuvre. Elle rejoint donc d’autres designers célèbres :  Paul Rand, Charles et Ray Eames, Milton Glaser et Saul Steinberg. Ce titre célèbre les designers capables d’un dessin présentant la simplicité nécessaire à leur compréhension et à leur adoption immédiate par le plus grand nombre.

Pour voir les travaux de Susan Kare, rendez-vous au Muséum of Modern Art de New York où plusieurs de ces œuvres sont exposées.

Les produits Apple sont réputés pour avoir un design minimaliste, peut-être un héritage de cette designeuse de talent ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.