CitizenFour : les dessous des révélations d’Edward Snowden, l’homme le plus recherché du monde.

« Citizen Four », c’est la signature du premier e-mail crypté anonyme que reçoit Laura Poitras en janvier 2013. Derrière ce nom de code se trouve Edward Snowden, ex-employé de la NASA, qui s’apprête à dévoiler au monde des informations sur l’espionnage mondial de la NSA.

Une immersion dans le scandale Snowden

Lorsqu’en 2013 Edward Snowden révèle au monde ses révélations sur les activités de surveillance de la NSA, le monde entier reste sans voix. Mais qui est donc cet hacker vivant à Hawaï ? Laura Poitras nous permet de le découvrir, grâce à des vidéos prises avant pendant et après le scandale Snowden.

Laura Poitras propose le troisième documentaire de sa trilogie post-11 septembre 2001. Celui-ci est consacré à Edward Snowden, le fameux hacker qui a partagé des informations classées confidentielles sur l’espionnage mondial de la NSA. Les vidéos inédites permettent d’entrer dans l’intimité du jeune homme pendant 8 jours lorsqu’il est installé à Hong-Kong et de comprendre ses motivations. Le documentaire est organisé autour d’interviews faites entre Snowden et Glenn Greenwald, journaliste de The Guardian, dans une chambre d’hôtel à Hong-Kong. Si le détail des révélations du hacker sont révélées et développées, c’est aussi la découverte d’un jeune homme que Laura Poitras nous propose.

Edward Snowden, une humanité retrouvée

Avant la sortie du documentaire de Laura Poitras, Snowden raisonnait comme un mythe dans l’oreille des gens. Mais grâce à ces quelques vidéos, le jeune homme se livre à la caméra de Laura Poitras et nous découvrons des éléments personnels de sa vie qui permettent de comprendre, dans le fond, ses révélations.

Photo d'Edward Snowden dans sa chambre d'hôtel

Le documentaire présente un homme d’abord intimidé par le fait d’être devant la caméra et très soucieux de ne pas mettre la lumière sur lui-même mais sur les choses qu’il dénonce. Soucis que la réalisatrice a bien pris en compte, même si quelques informations personnelles sur Snowden sont données au fil du reportage. Nous découvrons un jeune homme simple, assis en tailleur sur son lit d’hôtel, quelques fois habillé seulement de son peignoir, qui se sert de son ordinateur caché sous sa couette, afin que personne ne puisse voir ce qu’il fait. Coincés en huis-clos dans une chambre d’hôtel, nous sommes très vite aspiré par l’ambiance du documentaire. La tension palpable à chaque seconde passée nous plonge dans une sorte de paranoïa par rapport à la surveillance faite par la NSA sur nos téléphones, ordinateurs portables et tout autre appareil électronique.

C’est cette découverte de surveillance exagérée de la NSA sur le monde qui a poussé Edward Snowden a abandonné sa vie à Hawaï, sa femme, sa famille, pour exposer au monde les actions néfastes confidentielles qu’il a découvert lorsqu’il était embauché à la NSA. Lorsqu’il quitte son pays pour se rendre à Hong-Kong, le jeune homme n’a prévenu personne de son entourage, de peur qu’ils puissent être en danger par la suite. Pour sa femme, pendant que Snowden est en train de planifier l’un des plus gros scandale du XXIe siècle, il est juste en déplacement professionnel.

Snowden : les déclarations et la fuite

Après avoir suivi l’organisation faite entre Snowden et les journalistes à qui il se confie, nous vivons le moment où les révélations sont faites au monde. À ce moment, le hacker est dans sa chambre d’hôtel, l’air serein et pense déjà à la suite. Dans quel état d’esprit se trouve-t-on lorsque l’on devient l’homme le plus recherché du monde ? Edward Snowden ne semble pas pris de panique, au contraire, il change son apparence afin de ne pas être directement reconnaissable et semble même un peu amusé par la situation.

Mais les choses s’enchaînent très vite et Snowden doit très vite quitter Hong-Kong, de peur d’être retrouvé. Cependant, le gouvernement américain annule son passeport et il lui est donc impossible de quitter le territoire. Heureusement, la Russie lui octroie un permis de résidence, Snowden se rend donc là-bas et y réside encore aujourd’hui.

Big Brother is watching you, Snowden is warning you

CitizenFour de Laura Poitras a reçu l’oscar du meilleur film documentaire en 2014. Presque aussi efficace qu’un film d’horreur, ce documentaire garde la tension à un point palpable durant 1 heure et demie.

Si vous êtes adeptes des appareils électroniques et d’Internet, votre regard sur ces éléments ne sera plus le même après votre visionnage de CitizenFour. À vos risques et périls. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.