Vint Cerf, le daddy cool d’Internet

Barbe bien entretenue, costume trois pièces, pas évident lorsque l’on rencontre Vint Cerf de voir en lui l’un des pères fondateurs d’Internet. Et pourtant, c’est bien grâce à lui que l’on peut aujourd’hui se connecter au monde entier en quelques clics. D’étudiant à l’université de Stanford au poste de Vice-Président de Google, retour sur un homme qui a su développer son réseau.

Un CV bien rempli

Vinton Gray Cerf est né le 23 juin 1943 à New Haven dans le Connecticut. Après le lycée, il commence par étudier les mathématiques à l’université de Stanford. En 1965, diplôme en poche, il part travailler pour IBM en tant qu’ingénieur des systèmes. Mais il se rend vite compte que, s’il veut développer sa connaissance des systèmes informatiques, il lui faut retourner à l’université. Il entre donc à l’University of California à Los Angeles (UCLA) et obtient un Master en sciences informatiques en 1970. Il complète sa scolarité par une thèse deux ans plus tard dans le même domaine.

Les premiers pas d’Internet

Alors qu’il travaille sur sa thèse à UCLA, Vint Cerf rejoint un projet initié par l’Agence pour les projets de recherche avancés de défense du Pentagone (DARPA) : l’ARPANET. L’Advanced Research Projects Agency Network avait pour objectif de trouver le moyen de relier une douzaine d’universités afin de faciliter la recherche sur les intelligences artificielles et les sciences informatiques. Il était trop coûteux de créer un nouvel ordinateur tous les ans et d’en fournir un à toutes les universités. L’idée fût alors proposée de créer un réseau à transfert de paquets auquel toutes les universités auraient accès. A l’époque, mettre en place un tel dispositif était presque impossible. Mais impossible n’est pas Vint Cerf et Robert Khan. En 1969, l’ARPANET était en place, et Internet tel qu’on le connaît montrait le bout de son câble.

Cerf, we have a problem

C’est ce que s’est entendu dire un jour Vint Cerf, alors ingénieur en sciences informatiques et électriques à l’université de Stanford lorsque Robert Kahn, manager de programme pour le DARPA, débarque dans son bureau. Le problème en question ? L’ARPANET était un succès et le département de défense voudrait l’utiliser pour commander ses machines. Or, pour cela, il fallait pouvoir placer des ordinateurs à bord de véhicules en mouvement, de bateaux en mer, etc. On pouvait bien créer des réseaux à transfert de paquet satellites ou radio, mais comment les mettre en relation les uns avec les autres ? Cerf était devant un problème inter-net.

A Stanford, son équipe se mit donc au travail pour mettre en place un protocole de transport fiable (TCP). Ce protocole permettrait aux ordinateurs de communiquer entre eux sur de longues distances. Le principe était le suivant : Internet est un réseau à commutation de paquets dans lequel l’information est séparée en des paquets encore plus petits. Ces derniers sont envoyés en même temps par des routes différentes jusqu’à leur destination où ils sont rassemblés. TCP collecte et rassemble les paquets, et IP (Internet Protocol) s’assure qu’ils sont envoyés au bon endroit. Le système est mis au point puis adopté pour l’ARPANET en 1983.

Certaines personnes imaginent que les vieux adultes ne savent pas utiliser Internet. Ma première réaction est, « j’ai une nouvelle pour vous, c’est nous qui l’avons inventé ».

Distinctions et prix

En 2004, Vint Cerf et Robert Kahn se voient remettre le A.M. Turing Award, considérée comme la récompense la plus élevée dans le domaine des sciences informatiques. Vint reçoit également le U.S. National Academy of Engineering’s Charles Stark Draper Prize en 2001, le prix Prince of Asturias for Technical and Scientific Research en 2002, la médaille présidentielle de la Liberté en 2005 et le Queen Elizabeth Prize for Engineering en 2013, sorte d’équivalent du prix Nobel pour l’ingénierie. En 2014, il est nommé Officier de la Légion d’Honneur française « en reconnaissance de ses nombreuses contributions à l’émergence du réseau Internet tel que nous le connaissons aujourd’hui, et pour la place qu’il a accordé à ses collaborations académiques avec la France dans l’ensemble de ses travaux ». [source]

Et aujourd’hui ?

Vint Cerf occupe depuis 2005 le poste de Vice-Président et Chef Évangéliste d’Internet chez Google. En cette qualité, il est chargé de « sensibiliser les hommes politiques, la presse et les personnalités au fonctionnement d’Internet. » [source] Il prend régulièrement la parole pour donner son opinion sur des problématiques liées aux pratiques actuelles sur Internet. Il a notamment fait des vagues l’année dernière en relativisant l’importance du respect de la vie privée sur Internet, arguant que le concept de vie privée est né avec l’urbanisation et n’existait pas dans son village de 3000 habitants.

L’activité de Vint Cerf et ses actions en lien avec Internet sont bien plus nombreuses, et cet article ne peut malheureusement pas toutes les présenter. En demandant à son fils, en revanche, vous aurez toutes les réponses à vos questions. Pour le contacter, rien de plus simple : il suffit d’ouvrir un nouvel onglet !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.