« Seul·es les hors-la-loi auront une vie privée »

Quand on vous dit PGP vous pensez à :

• Un nouveau manga pas piqué des hannetons

• Une chanson de Booba sortie cette année

• Une méthode de chiffrement pour s’échanger des messages

 

Phil Zimmermann vous laisse 10 secondes pour répondre.

 

Petit topo sur le PGP

« PGP » signifie Pretty Good Privacy et peut se traduire en français par  « Assez bonne vie privée ». C’est un programme de chiffrement et déchiffrement cryptographique créé en 1991 par Phil Zimmermann.

C’est un système d’échange de clés que l’on appelle symétrique et asymétrique. Voici une vidéo qui pourra sûrement vous aider à comprendre le fonctionnement de cette méthode.

Phil ou le défenseur de la vie privée

Le créateur de cette méthode est Philipp Zimmermann, un scientifique américain né en 1954. Conçu à l’origine comme outil de préservation des droits de l’Homme, il a décidé de le rendre public en 1991. Ce déploiement du PGP à travers le monde a valu à son inventeur d’être la cible d’une enquête de trois ans pour avoir transgressé les règles d’export de logiciel. Et oui les mails, fichiers et les autres données ne pouvaient plus être récolté·es et lu·es par les autorités.

« Cette photo a été prise juste après que le département de la Justice ait perdu contre moi en 1996 » 🤘

Phil et la justice américaine

Phil Zimmermann s’est vu attaquer en justice car, en rendant son logiciel libre, il a permis à tous et toutes d’échanger des messages secrets à l’abri de tout contrôle.

Même s’il y a quelques années, seules les personnes connaissant le code pouvait l’utiliser, ce n’est plus le cas aujourd’hui. On retrouve aujourd’hui le PGP dans des forums spécialisés, souvent pour des échanges d’informations sur le Dark Web.

Conclusion

Phil Zimmermann est donc le père du PGP. Il a défendu la vie privée, allant à l’encontre de certaines autorités américaines.

« If privacy is outlawed, only outlaws will have privacy »

« Si la vie privée est mise hors la loi, seul·es les hors-la-loi auront une vie privée. »

Cette méthode est aussi utilisée dans les réseaux de drogues et appartient aujourd’hui au champ lexical de certains rappeurs. On vous laisse découvrir, ci-dessous, une des chansons parlant du PGP.

 

 

Pour aller plus loin :
L’article de Thierry Noisette sur la surveillance par Phil Zimmermann
La vidéo de Phil Zimmermann

Sources :
Surveillance : Phil Zimmermann, créateur de PGP, se réfugie en Suisse

Biographie de Philip Zimmermann

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.